• GP Italie : Essais libres 2 - Hamilton 1°, Button 2°C’est de nouveau le grand ciel bleu qui avait manqué à tant d’épreuves européennes estivales qui accueille les pilotes sur le tracé italien de Monza. Pour la seconde séance d’essais libres, les teams font face à des températures de piste atteignant les 42°C. Les pneus seront mis à rude épreuve.

    Fernando Alonso, autour de qui tous les yeux des tifosi restent rivés en permanence, connaît un début de week-end mouvementé. Après un ennui moteur ce matin et des délicatesses avec les freins cet après-midi, l’Espagnol est contraint de revenir au ralenti dans son garage au cours de cette séance sur ce qui s’apparente à des ennuis de boîte de vitesse. Crédité du troisième temps à moins d’un dixième de seconde des McLaren, son rythme est cependant rassurant. La boîte de l’Espagnol pourra être changée sans pénalité de places sur la grille, la zone défectueuse ne faisant pas partie des pièces pouvant être soumises à une sanction.

    Au programmes des teams, une définition plus pointue des réglages de base avec les packages spéciaux à appuis réduits pour le tracé italien, et un comparatif des fenêtres d’exploitation des enveloppes mediums et dures proposées ce week-end par Pirelli. La plupart des pilotes opte pour de longs relais avec une charge de carburant en conséquent.

    Meilleur temps des essais libres de ce matin en 1’25’422s, Michael Schumacher ne signe cette fois que le 10ème chrono avec sa Mercedes AMG.

    Au drapeau à damier, les McLaren se tiennent ensemble devant, Lewis Hamilton devant Jenson Button.

    Les écarts sont extrêmement serrés devant : 8 monoplaces évoluent ainsi dans 257 millièmes ; dans des temps proches de la référence établie par Mercedes AMG ce matin. Alonso et Massa font un tir groupé en P3 et P4, devant Rosberg, Räikkönen sur la Lotus F1 et les Force India de Di Resta et Hülkenberg. D’Ambrosio conclut ses EL2 au 12ème rang, intercalé entre les deux Red Bull.


    votre commentaire
  • GP Italie : Essais libres 1 - Button 2°, Hamilton 6°

    C’est par un beau soleil et 23°C dans l’air (28°C en piste) que débutent les premiers essais libres du Grand Prix d’Italie à Monza, seulement une semaine après ceux du GP de Belgique à Spa.

    Une nouvelle fois ce week-end, les équipes disposent des composés Pirelli P Zero Medium et P Zero Dur pour attaquer le Temple de la Vitesse et ses redoutables vibreurs de chicanes. Les conditions de piste sont fortement poussiéreuses et de nombreuses feuilles d’arbres du parc environnant s’ajoutent à la donne, notamment au niveau de la seconde chicane.

    Jérôme d’Ambrosio, qui prend ses marques avec Lotus pour son replacement de Romain Grosjean ce week-end, ne perd pas un instant pour prendre la piste. Beaucoup d’yeux seront tournés vers le pilote belge ce week-end. Chez Williams, Bottas occupe la monoplace N°19 uniquement pour les EL1 ; Jules Bianchi est au volant chez Force India. Autre nouveau venu en 2012, le Chinois Ma Qing Hua, avec HRT, qui après des tests rookies à Silverstone plus tôt dans l’année, a convaincu le team de l’aligner pour les EL1 italiens.

    Les pilotes se font la main sur les gros freinages de l’Autodromo Nazionale et il est fréquent de les voir couper les chicanes, pour éviter un choc sur les vibreurs, extrêmement élevés sur la dernière piste européenne de la saison. Button, Hamilton, Rosberg, Webber testent tous la limite. Dans les dernières secondes de la séance, Räikkönen frappera vraiment fort, piquant du nez à plus d’un mètre en l’air, et étant quitte pour un bon contact contre le sol.

    Il faut attendre une demi-heure pour voir les temps passer sous la barre des 1’27’’, avec Hamilton et sa McLaren. Les temps au tour tombent ensuite rapidement, et c’est Michael Schumacher qui détient le meilleur chrono à 30 minutes de la fin de séance, en 1’25’422s avec sa Mercedes AMG.

    Fernando Alonso immobilise sa Ferrari dans la première chicane à quelques minutes de la fin de séance et doit rentrer à pied. Maldonado est contraint de faire de même avec sa Williams quelques instants plus tard.

    Le temps de Schumacher ne sera pas battu de la séance. Jenson Button signe le second chrono avec l'autre McLaren qui dispose d'un nouvel aileron avant, devant Rosberg, Alonso, Massa et Hamilton. Kimi Räikkönen se classe 7ème d’une séance lors de laquelle les 14 premiers se tiennent en 1.3 sec. Pour ses premiers tours de roues en GP avec Lotus, d’Ambrosio signe le 15ème temps. Bianchi est P16, devant Vergne (P18) et Pic (P21).


    votre commentaire
  • Whitmarsh : Un résultat fantastique à Spa

    Le directeur de McLaren, Martin Whitmarsh voit son team s’imposer pour la seconde fois consécutive, après la manche de Budapest en Hongrie. La 12ème victoire de McLaren à Spa-Francorchamps est signée Jenson Button, qui a mené de bout en bout à partir de la pole.

    "Fantastique ! Jenson était en mode économie toute la course, préservant les pneus et la voiture. Absolument irréprochable Jenson. Il a été dominant et il a fait un parcours sans faute." se délecte Martin Whitmarsh.

    Le Team Principal de Gris est heureux de voir un succès net et sans bavures de son protégé, à qui l’on ne demandera plus avant chaque week-end s’il viendra en aide à Lewis Hamilton pour le titre.

    "Il était très bon en qualifications et il montre que c’est un excellent pilote. On parlait d’ordre d’équipe pour le championnat et il montre qu’il est toujours dans la course. Dommage pour Lewis qui s’est fait sortir au départ, mais globalement on va profiter de la victoire de Jenson."

    Martin Whitmarsh a ajouté : "Jenson était frustré depuis quelques courses. Je pense qu'avec une performance comme celle ci, il y a de quoi croire qu'il est capable de se battre pour le titre. C'est une longue saison."

    "Il est clair que nous avons une voiture rapide. Nous sommes rapides sur des circuits très différents et c'est rassurant. Jenson a besoin de confiance même s'il croit en lui."


    Tout s'est bien passé par Jenson Button contrairement à son coéquipier Lewis Hamilton qui a eu un week-end plus difficile - à la fois sur et en dehors de la piste avec une histoire de Tweet que nous ne parlerons pas car cela ne nous concerne pas. Martin Whitmarsh ne pense pas que Lewis Hamilton a perdu ses chances de titre et puis, Lewis Hamilton est encore devant Jenson Button au championnat.

    "Cela a été une semaine difficile pour Lewis, mais il est un militant chevronné. Je serais surpris s'il n'est pas super fort à Monza. Maintenant, nos deux pilotes et toute l'équipe va se concentrer sur Monza."

    Finalement : "Un résultat fantastique et un excellent travail de l'équipe McLaren."

    .

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique