• GP Espagne : Course - Hamilton 8°, Button 9°

    GP Espagne : Course - Hamilton 8°, Button 9°

    La saison européenne de F1 débutait ce week-end en Espagne, sur le circuit de Catalunya. Et les qualifications du samedi nous avaient déjà réservées leur lot de surprise, à commencer par la pole-position de Pastor Maldonado, sur Williams. Ce dernier est épaulé par le local Fernando Alonso en première ligne tandis que la seconde est verrouillée par les Lotus de Grosjean et de Räikkönen.

    Côté météo, le soleil n’a pas fait faux bon ce dimanche. Il fait en revanche moins chaud que la veille : 22°C dans l’air, 33°C sur la piste, avec un taux d’humidité de 57%.

    Le tour d’installation terminé, les 24 acteurs de cette saison prennent place sur la grille et la procédure de départ est lancée. Notons que tout le monde débutera en pneus tendres. Les feux s’éteignent, c’est parti ! Excellent départ d’Alonso, qui revient au niveau de Maldonado et le passe sans encombres dans le premier virage ! Pour une fois, les Lotus n’auront pas brillé au départ et Räikkönen passe Grosjean, coincé par une Sauber par la suite.

    Très bon départ des Mercedes puisque Rosberg s’est intercalé entre les deux Lotus tandis que Schumacher est juste derrière. A l’arrière du peloton, Hamilton entame sa remontée et se défait de Senna pour le gain de la 17ème place. Après quatre tours, Maldonado commence à revenir sur Alonso tandis que Räikkönen a du mal à suivre le rythme des deux hommes.

    Le top 10 après six tours : Alonso est en tête devant Maldonado et Räikkönen. Suivent Rosberg, Grosjean, Schumacher, Vettel, Button, Kobayashi et Vergne. Le Français de l’équipe Toro Rosso contient Massa et Webber depuis plusieurs tours déjà. Red Bull réagi et préfère arrêter l’Australien, premier pilote à chausser les pneus durs dans cette course.

    Vettel l’imite au tour suivant, lui qui ne parvenait pas à se défaire de Schumacher. Au 10ème tour, la première salve d’arrêts est véritablement lancée. Grosjean et Schumacher sont sur une stratégie agressive puisqu’ils repartent en pneus tendres ! Maldonado et Räikkönen sont les derniers des hommes de tête à s’arrêter. Pneus durs pour le premier mais tendres pour le second !

    Manoeuvre osée de Grosjean sur Senna. Les deux hommes se touchent et l’aileron du Français est légèrement amoché. Le pilote Lotus parvient néanmoins à dépasser le Brésilien, à l’inverse de Schumacher, coincé derrière la Williams. Et Schumacher est au tapis suite à une tentative de dépassement sur Senna, qui lui reprend la piste mais devra s’arrêter en raison d’une crevaison. Le septuple champion du monde a heurté l’arrière de la Williams et il est clairement fautif.

    Hamilton s’arrête enfin, mais il est encore victime d’un soucis dans les stands ! Alors qu’il allait repartir de son stand, le Britannique a roulé sur un pneu, perdant à nouveau de précieuses secondes. Il retourne en piste en 14ème position. A l’avant, notons le dépassement de Grosjean sur Rosberg. Ils sont respectivement P4 et P5.

    Mark Webber rencontre un problème sur sa monoplace et doit laisser passer les pilotes qui le précèdent. Il rentre aux stands et change d’aileron avant. Aux avant-postes, Alonso et Maldonado se tiennent en moins de deux secondes tandis que Räikkönen est relégué à plus de huit secondes déjà. Quatrième, Grosjean est à déjà 20 secondes...

    Vergne aux stands pour son second arrêt, ce qui permet à Massa et Hamilton de s’expliquer. Le pilote McLaren tente une première manoeuvre de dépassement mais ça ne passe pas. A noter que Vettel et que Massa sont sous investigation pour un éventuel dépassement sous drapeau jaune. Maldonado s’arête au 25ème tour et repart en durs.

    Le pilote Williams est le plus rapide dans les 2ème et 3ème secteur ! Alonso ne s’arrête pas encore et la course pourrait bien se jouer maintenant, d’autant plus que le pilote espagnol est coincé par une Marussia. Il s’arrête puis reprend la piste. Trop tard, Maldonado est en tête du Grand Prix d’Espagne ! Six secondes séparent les deux hommes, impressionnant. Plus loin derrière, Massa et Hamilton sont toujours au coude à coude et c’est chaud entre les deux hommes.

    Vettel et Massa écopent d’un drive through pour ne pas avoir ralenti sous drapeau jaune... Kobayashi est déchaîné ! Il fait le forcing sur Button et met désormais la pression sur Rosberg. Juste devant ces deux hommes, Hamilton signe une excellente course. Sur une stratégie décalée, le Britannique se retrouve 5ème mais doit s’arrêter pour son second arrêt. Il devrait néanmoins s’arrêter une fois de moins que ses rivaux.

    Maldonado s’arrête au 42ème tour pour son 3ème (et dernier ?) changement de pneumatiques. Un arrêt un peu long de 6 secondes pour le Vénézuélien, qui retourne en piste et se montre tout de suite plus rapide qu’Alonso ou Räikkönen. L’Espagnol passe par les stands et Maldonado repasse devant. Räikkönen est toujours en piste mais il ralenti la Williams du leader provisoire... le Finlandais chercherait-il à faire un arrêt de moins ?

    Alonso signe le meilleur tour et Maldonado réagi dans la foulée en se débarrassant de la Lotus qui le devance. Alonso ne tarde pas à faire de même et revient sur Williams. La victoire est loin d’être jouée, d’autant plus que Räikkönen s’arrête au 49ème tour et ne va sans doute plus s’arrêter !

    Si l’écart entre Maldonado et Alonso se réduit, l’homme fort du moment n’est autre que Räikkönen, qui revient fort sur les deux hommes ! Il est à 21 secondes du leader et un arrêt équivaut à 20 secondes environ. Et encore sept dixièmes de gagné pour le Finlandais alors qu’il ne reste que 14 tours.

    La fin de course s’annonce passionnante : Maldonado et Alonso ne s’arrêteront plus et n’ont plus que 7 tours à couvrir. Derrière, Räikkönen n’est plus qu’à 13 secondes et leur reprend plus d’une seconde au tour... Finalement, il n’en sera rien, le Finlandais ne parviendra pas à revenir et la victoire se jouera entre Maldonado et Alonso. Le pilote Williams est le plus rapide et devrait être en mesure de s’imposer.

    A l’arrière, Kobayashi se défait de Rosberg tandis que la bataille fait rage entre Hamilton et Vettel (P7 et P8). Le double champion du monde en titre passe finalement la McLaren, et s’occupe ensuite de Rosberg. Nous entrons dans le dernier tour, Maldonado est en passe de signer sa première victoire, la 114ème de Williams, qui ne s’était plus imposé depuis 2004.

    C’est fait, Pastor Maldonado remporte le Grand Prix d’Espagne de F1 ! L’association Williams Renault fait toujours des merveilles 15 ans plus tard ! Alonso est second, Räikkönen complète le podium ! Romain Grosjean échoue de peu et termine finalement quatrième de cette course, devant Kobayashi, Vettel, Rosberg, Hamilton, Button et Hülkenberg. Jean-Eric Vergne se classe en 12ème position après avoir longtemps tenu le point de la 10ème place.

    « Hamilton se donnera à fond en courseHamilton est fier de ne rien avoir lâché »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :