• Hamilton : "Les pilotes rapides prennent plus de risques"

    Hamilton : "Les pilotes rapides prennent plus de risques"

     

    Régulièrement critiqué pour son style agressif en piste (tout récemment, l’ancien pilote allemand Hans Joachim Stuck lui a conseillé de suivre une thérapie…), Lewis Hamilton se défend bec et ongles.

    "Je crois que ce qui sépare les pilotes rapides des autres, c’est de prendre un peu plus de risques," a-t-il déclaré au quotidien anglais The Independent.

    "Vous le constatez avec les pilotes plus âgés qui ont une famille et qui perdent un petit quelque chose. Quand il a eu son fils, David Coulthard m’a confié : ’’Je ne voulais plus prendre autant de risques en piste parce que je voulais être sûr de voir mon fils le lendemain.’’ David voulait être plus prudent, ce qui est sans doute naturel dans ce cas-là. Moi, je suis encore jeune et pas encore dans cette situation-là. Je ne sais pas si je ressentirai la même chose quand j’aurai une famille, c’est encore loin…"

    Le pilote britannique suggère aussi que son pilotage combatif aurait sans doute mieux convenu à la F1 d’hier : "Les anciens prenaient des risques, leur vie était davantage exposée aux risques. J’aurais aimé courir à cette période-là… Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours été comme ça, du côté du risque. Mais pas pour mettre les autres en danger, non, juste pour tenter quelque chose de plus."

    Alors qu’on se souvient du décès d’Ayrton Senna en piste à l’occasion de la sortie du film qui lui est consacré, les propos d’Hamilton semblent un tantinet maladroits. Certes, hier, les pilotes prenaient des risques, mais dans le sens où ils pouvaient mourir en piste. Ces temps sont heureusement révolus grâce aux énormes progrès accomplis en matière de sécurité… Mais justement, des monoplaces de plus en plus solides ne laissent-elles pas croire, à tort, à certains pilotes que tous les risques sont permis ?

    Quoi qu’il en soit, la liste des manœuvres malheureuses d’Hamilton est déjà longue cette saison. En Belgique, on s’en souvient, il s’était accroché avec Kobayashi en tentant de le dépasser au freinage des Combes, sa McLaren s’écrasant violemment contre le mur. Plus tôt, en Hongrie, il avait écopé d’une pénalité pour avoir gêné Paul di Resta après son tête-à-queue. Sans oublier la pénalité en Malaise, la réprimande en Espagne, trois sanctions de la direction de course à Monaco, et les accrochages avec Webber puis Button au Canada.

    « Hamilton : Nous aurions pu gagner en Belgique et en ItalieGP Singapour - Qualifications : Hamilton 4° Button 3° »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :