• Hamilton : Tout est possible pour le titre 2012

    Le pilote McLaren, Lewis Hamilton a montré lors du Grand Prix de Hongrie qu'il est encore possible pour lui de remporter le titre 2012 de Formule 1, malgré un retard de 47 points sur Fernando Alonso.

    En Hongrie, c’était la deuxième victoire de Lewis Hamilton cette saison. Lewis Hamilton est passé de 62 à 47 points de retard au championnat sur Fernando Alonso. Lewis Hamilton remonte aussi à la quatrième place du championnat des pilotes.

    "Ce week-end montre que rien n’est fini pour le titre. Fernando n’a pas marqué beaucoup de points ce week-end et si nous pouvons continuer ce genre de performance, nous pouvons rattraper notre retard."

    "Nous avons besoin de constance et nous devons aussi améliorer la voiture encore dans de nombreux domaines car je suis sûr que nous pouvons le faire."
    a déclaré Lewis Hamilton.

    Lewis Hamilton a admis qu'il était psychologiquement important pour lui de remonter sur la plus haute marche du podium avant la pause d’été.

    "C’est agréable de gagner avant la pause. C’est un grand sentiment. Il est très, très important de voir comment nous allons gérer la pause estivale."

    "Nous avons clairement encore beaucoup de travail à faire. Nous devons continuer le travail car nous avons une bonne voiture."


    Lewis Hamilton est heureux de ses qualifications car il pense qu’il n’aurait pas pu gagner s’il avait été derrière les Lotus F1 Team de Kimi Raikkonen et Romain Grosjean.

    "Ces gars-là ont été rapides. S'ils étaient qualifiés à l'avant, il aurait été impossible de les dépasser. C’est agréable de gagner quand vous avez été sous pression par de grands pilotes comme Romain et Kimi. C'est le genre de journée où vous devez être concentré à 100 pour cent. Je suis heureux et l’équipe aussi."

    Lewis Hamilton a ajouté : "Kimi n'a jamais été vraiment proche car je prenais les virages pour faire en sorte qu’il est des problèmes avec ses pneus."


    votre commentaire
  • Whitmarsh : Hamilton a fait une superbe course

    Après avoir réalisé la pole position en Hongrie, Mclaren remporte sa 3e victoire de la saison 2012 de F1 lors du Grand Prix de Hongrie sur le circuit du Hungaroring.

    Le poleman, Lewis Hamilton est monté sur la plus haute marche du podium pour la seconde fois en 2012 et se replace dans la course au titre. Lewis Hamilton remonte à la quatrième place du championnat.

    Martin Whitmarsh, directeur de McLaren, est très heureux pour son équipe McLaren avant la pause de l'été.

    "C’était difficile ! Je pense que Lewis a fait une superbe course. Faire attention aux pneus était difficile. Il a été plus confiant que nous sur toute la course ! Quel travail fantastique !” a déclaré Martin Whitmarsh.

    La clef de la course était une nouvelle fois la gestion des pneus Pirelli.

    "C’était un défi de faire attention aux pneus. On a travaillé sur l’endurance, et c’est ce qu’il fallait aujourd’hui."

    "Lewis a fait une course magnifique. Il s'est occupé des pneus et c'était difficile. Il n'a commis aucune erreur. Je pense que nous avions la voiture la plus rapide. Lewis a été rapide tout au long de la course."


    Martin Whitmarsh a ajouté : "Nous en avions besoin, Fernando a encore marqué des points mais nous nous rapprochons, nous allons continuer comme cela. Il restait 430 points à prendre, nous n’avons pas pris le maximum, mais on en a pris pas mal et il n’y a pas de raison qu’on ne soit pas en lutte pour les titres au Brésil."

    Avec ce troisième succès cette saison, McLaren rejoint Ferrari et Red Bull au nombre de victoires et replace Lewis Hamilton à 47 points de Fernando Alonso.

    "Hamilton a fait un superbe travail avec les pneus, il était moins stressé que nous. Nous avions la meilleure voiture, je pense que la Lotus était un peu plus douce avec les pneus, ça a d’ailleurs coûté un peu à Jenson, qui a dû faire 3 arrêts. Maintenant, il va falloir améliorer la voiture, continuer d’attaquer et espérons gagner les titres." conclut Martin Whitmarsh, remonté à bloc avant la pause estivale.

    McLaren repasse à la seconde place du classement des constructeurs avant la pause d'été.

    Anthony Hamilton, le père du vainqueur du jour Lewis Hamilton, est revenu sur la 19e victoire de la carrière de son fils en F1.

    "Fantastique ! Lewis a été dans le coup et de bonne humeur tout le week-end. Les performances de ce week-end ont montré qu’il était à l’aise. Il dominait déjà comme ça à l’âge de 14 ans, quand il pilotait d’une main !" s’est réjouit le Britannique, Anthony Hamilton au micro de Sky Sports.

    Le Champion du Monde 2008 a résisté aux Lotus de Romain Grosjean et Kimi Raikkonen tout au long de la course.

    "Les derniers tours furent stressants. J’étais inquiet de voir les pneus chuter dans les 3-4 derniers tours. C’était intéressant. On ne savait pas dans les derniers tours si Kimi allait sortir quelque chose de sa manche."

    Après Jenson Button, c’est Antony Hamilton qui conseille au pilote de 27 ans de rester chez Mclaren pour la saison prochaine.

    "Il est avec le team depuis très longtemps. Quoi qu’il se passe du côté des discussions contractuelles, c’est bien que ça se passe comme ça. La loyauté est importante. Ce n’est pas qu’une question d’argent !"


    votre commentaire
  • GP Hongrie : Course - Hamilton 1°, Button 6°

    Les Formule 1 arpenteront la piste du Hungaroring avec une température ambiante de 30°C, alors que la température de la piste atteint les 46°C. Au départ, Charlie Whiting indique aux pilotes d’effectuer un deuxième tour de formation car la Mercedes de Michael Schumacher reste immobilisée sur la piste et est poussée dans les stands, pour s’y élancer. Cependant, en la traversant, le pilote Mercedes effectue un excès de vitesse et écope ensuite d’un passage par les stands obligatoire.

    Le véritable départ voit Lewis Hamilton s’envoler, et la McLaren de Jenson Button se porter à la hauteur de Sebastian Vettel pour prendre la 3ème place, après que l’Allemand a échoué lors de sa tentative de dépassement sur Grosjean, qui conserve son bien. Alonso, Räikkönen et Webber suivent la Red Bull, tandis que Maldonado a chuté en 12ème place.

    Hamilton creuse l’écart d’entrée, mais Grosjean et Button ne s’en laissent pas compter en haussant également leur rythme. Grosjean enchaîne rapidement les meilleurs tours pour tenter de récupérer de précieux dixièmes qui pourraient être utiles pour la stratégie, tandis que Button lève prudemment le pied pour tirer son épingle du jeu si nécessaire, plus tard dans la course.

    Jenson Button est le premier homme parmi les leaders au 16ème tour, 3 secondes d’immobilisation nécessaires pour chausser des mediums. Sebastian Vettel hausse immédiatement son rythme pour essayer d’en profiter lors de son propre arrêt. L’Allemand s’arrête deux tours plus tard et repart avec des tendres, en même temps qu’Alonso chausse les mediums. Lewis Hamilton entre dans l’allée des stands un tour plus tard pour mettre des mediums, l’arrêt est 1,2 seconde plus lent que celui de son coéquipier. Romain Grosjean s’arrête au tour 20, pour un arrêt 7 dixièmes moins rapide que celui d’Hamilton. Le Français conserve des tendres.

    Vettel et Grosjean, en pneus tendres, haussent leur rythme, tandis que Räikkönen et Webber s’arrêtent en même temps. Le Finlandais conserve des pneus tendres, l’Australien des mediums. Jenson Button s’arrête peu après la mi-course au 35ème tour pour chausser des tendres, changeant manifestement de stratégie avec un arrêt supplémentaire, qui le fait ressortir au 8ème rang, derrière Bruno Senna. A ce stade, Lewis Hamilton mène devant Romain Grosjean, Sebastian Vettel, Kimi Räikkönen, Fernando Alonso et Mark Webber.

    Vettel s’arrête au 39ème tour pour chausser des mediums. Grosjean s’arrête au tour suivant, en même temps que Webber. Plus haut, Räikkönen continue à cravacher, tandis qu’au tour suivant, Hamilton emprunte la ligne des stands. Plus loin, Button est toujours bloqué derrière Senna au 41ème tour. En outre, lors du 3ème arrêt du pilote McLaren, un problème intervient et de précieuses secondes s’envolent encore. Button sort au 7ème rang.

    Räikkönen s’arrête au 46ème tour et chausse des pneus durs. A sa sortie des stands, il dépasse son coéquipier avec autorité, le Français devant s’écarter hors-piste. Le Finlandais récupère le bénéfice de ses temps au tour en 1:25 dans la manœuvre, qui le place à 4 secondes d’Hamilton mais l’écart se resserre tour après tour, à 20 tours de l’arrivée. Plus loin, Pastor Maldonado heurte Paul di Resta, l’incident est placé sous enquête par la direction de course. Le Vénézuélien écope peu de temps après d’un passage obligatoire par les stands. Celui-ci était 12ème, hors des points.

    Au 53ème tour, Kimi Räikkönen revient à un peu moins d’une seconde de Lewis Hamilton pour tenter de le dépasser, tandis que Romain Grosjean court-circuite une chicane mais demeure 3ème, 1,7 seconde devant Vettel. Au 56ème tour, Mark Webber entre aux stands pour un 3ème arrêt – il chaussait des pneus tendres et conserve ce choix pour ce dernier arrêt, regagnant la piste à la 8ème place. La Red Bull de Sebastian Vettel l’imite trois tours plus tard, pour des pneus tendres. A sa sortie, Fernando Alonso tente de profiter des pneus froids de l’Allemand pour prendre l’ascendant et la 4ème place, mais l’Allemand résiste suffisamment pour que cela ne se produise pas.

    Au 60ème tour, après une course anonyme, Michael Schumacher rentre au stand pour abandonner. A quatre tours du but, la HRT de Narain Karthikeyan est contrainte à l’abandon, sa suspension avant-gauche vraisemblablement endommagée. La fin de course est marquée par un certain statu quo, et Hamilton s’impose devant les deux Lotus de Räikkönen et Grosjean, tandis que Vettel et Alonso complètent le top 5. Jenson Button termine 6ème avec sa McLaren.

    Le prochain rendez-vous du F1 Circus sera en Belgique, du 31 août au 2 septembre


    votre commentaire