• Whitmarsh : McLaren n'a pas perdu la saison 2012

    Le directeur de McLaren, Martin Whitmarsh pense que McLaren n’a pas extrait le meilleur potentiel de la MP4-27. Martin Whitmarsh sait que McLaren est capable de rétablir la situation dans la seconde moitié de la saison 2012.

    Dans une interview exclusive accordée à Autosport, Martin Whitmarsh affirme que l'équipe McLaren connait ses faiblesses. Martin Whitmarsh n’est pas pessimiste car tout est encore possible.

    "Au cours des 11 premières courses de la saison 2012, nous avons été sur la première ligne à huit reprises et donc, la voiture n’est pas mauvaise en qualification. Cette saison a été difficile pour tout le monde. Ferrari a fait un meilleur travail que nous. Je pense que nous n’avons pas extrait le meilleur de la MP4-27."

    McLaren a gagné le premier Grand Prix de la saison 2012 et tout le monde pensait, avec l’histoire de McLaren, que McLaren allait pouvoir conserver son avantage tout au long de la saison avec son rythme de développement. Martin Whitmarsh pense que les problèmes de McLaren sont les pneus Pirelli.

    "Les pneus ont été un véritable défi. Il y a plusieurs directions possibles. Nous devons rendre la voiture plus rapide. Nous avons travaillé dur pour cela et nous avons fait un peu de progrès, mais il faut éviter les erreurs aussi car nous avons fait quelques erreurs."

    "Cette année, il faut faire fonctionner les pneus dans la bonne fenêtre d’exploitation. Nous avons fait des progrès dans ce domaine. Nous avons un peu de soucis avec les intermédiaires et les pluies."

    "Il faut dire qu’en Grande-Bretagne nous étions rapides sur le sec, rapide sur le mouillé et mauvais en intermédiaire, puis en Allemagne, nous avons été rapide sur le sec, rapide en intermédiaire et mauvais sur le mouillé, donc ce n'est pas facile. Mais c'est un défi intéressant."


    Martin Whitmarsh pense que les écarts aux championnats sont encore faibles.

    "Nous apprenons tout le temps. Nous améliorons notre voiture mais pas au rythme que nous aurions voulu. Je pense que nous sommes dans la bonne direction car nous avons fait des progrès. Il y a encore beaucoup de points à prendre, et c'est ce que nous devons nous rappeler."

    "Nous devons rendre la voiture plus rapide à chaque course. Nous devons continuer notre travail sur les pneus. Nous devons faire des bonnes qualifications et ensuite des bonnes courses."
    a expliqué Martin Whitmarsh.


    votre commentaire
  • McLaren réfléchi au développement d'un double DRS

    L’équipe McLaren a confirmé après le Grand Prix de Hongrie qu’elle était en train de développer un système double DRS comme Mercedes AMG et Lotus F1 pour les prochains Grands Prix à venir bien que ce système sera interdit en 2013.

    La question principale que McLaren se pose, c’est le cout de ce projet qui aura une durée de vie très courte puisqu’il sera interdit en 2013. McLaren pense que, si ce système procure un avantage, il sera important même pour quelques courses seulement.

    Le directeur sportif de McLaren, Sam Michael a déclaré à Autosport que McLaren étudiait de prêt le développement d’un double DRS pour la MP4-27.

    "Ce n'est pas un système comme Lotus F1, mais il s’y rapproche. En ce qui concerne les chances que nous aurons de l’amener en course, je ne sais pas encore."

    "Nous allons étudier tous nos programmes de développement pour voir si c’est faisable parce que cela prend du temps de développer ce système par rapport aux autres évolutions dites normales. Il est donc assez difficile de faire fonctionner ce système car je pense que Lotus l’apprend toujours."

    "Mais comme toutes les choses qui fleurissent dans les stands, si c’est une nouvelle idée, les gars se penchent dessus pour l’analyser. Si nous voyons que cela apporte un avantage, alors nous l’introduirons sur nos voitures."


    L’interdiction du double DRS en 2013 fait réfléchir McLaren. Sam Michael a dit que c'était un autre facteur à prendre en compte.

    "Il y a bien sûr la question des ressources qui seront gaspillées là-dessus. Mais comme Lotus, ils sont déjà très rapides, s’ils l’ajoutent, ils seront encore plus rapides."

    Un dilemme difficile se pose à McLaren.


    2 commentaires
  • Hamilton va négocié ses trophés avec McLaren

    Lewis Hamilton a répété que garder le trophée d’une course gagnée sera un point clé dans ses négociations contractuelles imminentes avec McLaren pour les saisons à venir.

    Le vainqueur du Grand Prix de Hongrie est décidé à résoudre son avenir au cours de la pause estivale.

    En s’exprimant dans la foulée de son dernier triomphe, le pilote britannique a révélé qu’un « coup de pression » dans les pourparlers portés sur l’obtention des trophées avec McLaren est nécessaire. Une négociation difficile, le team ayant toujours conservé l’argenterie de ses pilotes.

    "Ron Dennis et l’équipe ont tous les trophées dans les armoires. Les pilotes, eux, des répliques." annonce Lewis Hamilton aux médias britanniques. "Dans beaucoup d’autres équipes, les pilotes conservent leurs trophées originaux. En tant que pilote de course, vous travaillez et vous souhaitez les rapporter à la maison. Il y a deux choses importantes : L’une est votre casque et l’autre, votre trophée. Pour moi, ils n’ont pas de prix !"

    "Je ne m’inquiète pas s’ils ne me donnent pas de voiture. Donc, quel que soit le contrat qu’ils me proposeront, ce point sera décisif."
    ajoute avec conviction le Britannique.

    McLaren a pris connaissance des demandes du pilote sur l’acquisition des trophées il y a plusieurs semaines déjà. Le directeur de l’équipe, Martin Whitmarsh, y est réceptif.

    "Je connais Lewis depuis longtemps, et je pense que nous avons une très bonne compréhension les uns des autres. Il y a beaucoup de confiance et de respect mutuel, donc je ne vois pas les trophées comme un grave problème. Nous verrons." annonce t-il.


    votre commentaire